image WS

Les Web Services.

 

Les Web Services sont des classes sans données membres. Chaque classe expose un certain nombre de méthodes. Chaque méthode rend un service métier.

Les web services sont donc équivalents aux EJB Session sans état, bien que fondés sur une technologie différente.

 

L’appel d’une web service et la réponse sont codés selon le standard  SOAP (Single Object Acces Protocole).

Les messages sont généralement transportés via le protocole HTTP.

 

Une méthode d’un web service, comporte des paramètres d’entrée et un seul retour. Tout est passé par valeur.

Les valeurs des paramètres d’entrée et la sortie sont sérialisés selon la syntaxe XML. Pour cette raison cette technique n’est pas liée à un langage, en particulier elle est inter opérable Java, dot Net.

 

Les Web Services sont hébergés par un serveur Web, ils peuvent être appelés depuis un client lourd ou depuis un autre serveur Web :

 

 

Les web services sont souvent employés dans les communications inter entreprise ou des services généraux (bourse, météo etc). Rien n’empêche cependant de les utiliser dans une application interne à l’entreprise.

 

Il importe avant de pouvoir utiliser un web service de générer correctement le message d’appel et de savoir décoder le message de retour. Les formats de ces messages sont décrits dans un fichier WSDL (Web Service Description Language). Le fichier WSDL s’obtient facilement en interrogeant le serveur.

 

Décoder le fichier WSDL, programmer la construction du message d’appel, décoder la réponse est un travail important, délicat et fastidieux. Heureusement, il existe maintenant des bibliothèques et des environnements de développement qui génère tous ce code intermédiaire. Ce  middleware fournit au programmeur du client un « proxy » qui simule l’objet distant. Il suffit d’appeler les méthodes.